Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Chapitre 1

 

 

Je m’appelle Zoé, j’ai treize ans. Je vis avec ma mère et ma sœur dans un petit appartement du centre ville. Mon père a disparu quand j’avais trois ans. Quand ma mère lui a appris qu’ils allaient avoir un deuxième enfant il s’est énervé car il n’en voulait pas. Il a menacé ma mère de la larguer si elle n’interrompait pas la grossesse immédiatement. Sauf que ma mère, elle, le voulait cet enfant. Alors ils se sont disputés, papa a fais sa valise et il est parti comme ca sans rien m’expliquer. Il n’a jamais donné de nouvelles, ce qui n’est pas plus mal au fond. Tout ca c’est

maman qui me l’a expliqué quand j’ai eu l’âge de comprendre.

Malgré cela ma sœur, Prune, et moi on a eu une enfance heureuse. Maman est secrétaire dans un bureau de je ne sais quelle société mais elle a quand même des horaires plutôt légers ce qui lui permet de s’occuper de nous … Elle dit que sans nous elle serait déjà morte d’ennuis. C’est vrai qu’avec Prune on ne manque pas d’imagination!! On aime beaucoup dessiner, coudre, danser ou faire du théâtre, lire... Mais on aime aussi faire des activités en plein air. Maman m’a offert ce journal pour que je puisse noter toutes mes pensées, idées, émotions, que je n’arrive pas exprimer et pour que je puisse améliorer ma façon d’écrire. C’est un joli carnet bleu (ma  couleur préférée) avec des étoiles plus foncées dessus. Je le trouve splendide ! Prune en a eu un elle aussi, bordeaux avec un gros bouton rouge dessiné dessus. Pour bien commencer le mien je vais d’abord décrire mes proches, ma vie, ma ville et tout le bazar.  Je vais aussi me décrire. Bon je  commence par moi-même si je me trouve banale, ce qui n’est pas de l’avis de tout le monde ! Je suis assez grande, j’ai les cheveux blonds vénitiens, raides, à mon grand désespoir, les yeux verts le nez en trompette. Je m’habille toujours en robes, en shorts, t-shirts de toutes les couleurs, ou en jean skinny toujours colorés avec des pulls.  Je suis assez gourmande mais je mange de tout, sauf les épinards les poireaux et tout les choux (sauf ceux à la crème !) mais malheureusement je cuisine comme une patate ce qui n’est pas très pratique !! Bon je vais m’arrêter là je donnerais d’autres détails plus tard.

Ensuite je vais présenter  ma mère et ma sœur. Prune a onze ans et des poussières c’est une petite sœur ordinaire, c'est-à-dire une petite sœur comme ce qui n’en n’ont pas rêve d’avoir et ceux qui en ont trouve qu’elle pareille que la leur.  Elle a les même cheveux que moi mais elle a les yeux marrons comme papa enfin je crois, Elle a un petit nez retroussé et le visage parsemé de taches de rousseur comme maman et moi. Elle s’habille surtout en rouge avec des pantacourts et des tuniques. Elle est assez ordonnée et c’est elle qui cuisine le mieux de nous deux. Maman a les cheveux blonds vénitiens qui tirent sur le roux, ondulés. Elle a les mêmes yeux verts que moi, en réalité c’est plutôt le contraire mais bon, un nez retroussé  qu’elle a légué a Prune. Elle s’habille avec des tailleurs pour aller au boulot mais sinon elle met des robes et des jupes longues. Elle a une imagination assez extraordinaire, c’est d’ailleurs elle qui a choisi nos prénoms, et elle est un peu désordonnée ce qui fait qu’on se demande souvent comment elle fait au bureau…

Je vais passer à mes meilleures amies. Elles s’appellent Agathe et  Zelda. Ensembles on forme un drôle de trio auquel viennent s’ajouter Prune et Matéo le frère d’Agathe. On a tous des prénoms un peu étranges mais bon au moins il y a pas énormément de monde qui ont les mêmes ! Et puis nous on les aime bien nos prénoms bizarres !! Enfin bref je m’égare là… Agathe a les cheveux courts roux et les yeux  marrons-dorés sublimes ! Zelda n’est pas en reste avec ses cheveux blonds presque blancs qui lui arrivent au dessus des genoux et ses yeux bleus marine un peu en amande. On dirait un ange tombé du ciel ! On a à peu près le même style de vêtements car c’est le seul qui nous convient…

Matéo ressemble à Agathe mais il a les cheveux un peu moins nuancés que sa sœur. Il adore les jeux vidéo  mais il ne se laisse pas abrutir. Parce que sinon comme il le dit lui-même comment ferait il pour rester premier de la classe en maths hein ? On se le demande !! C’est un très bon comédien pour son âge même si il fait du théâtre avec nous depuis seulement deux ans. Les filles et moi on a commencé à prendre des cours quand on avait sept ou huit ans. On adore ca et comme Zelda et moi on est plutôt pas mauvaises en couture ca arrive souvent qu’on aille aider pour les costumes. Notre prof, miss Hatie, est très gentille mais un peu sévère. Elle a fait parti de la comédie française ce qui fais qu’elle a un excellent niveau ce qui est bien pratique je dois bien l’avouer. Grâce à ses vieilles connaissances nos spectacles de fin d’année sont toujours splendides, chaque année plus que l’année précédente. Comme dans l’école il y a aussi un cours de danse, où est inscrite Prune, à chaque spectacle on collabore et ca n’en est que plus joli.

Au collège notre petite bande est très souvent mise à l’écart mais heureusement on est toutes dans la même classe et Prune et Matéo aussi sont tout les deux. Les gens ne nous aimes pas trop, ils nous trouvent bizarres simplement parce qu’on ne passe pas notre temps sur nos portables ou a faire du shopping et qu’on ne suit pas la mode comme des dingues ! Les petits sont d’accords avec nous pour dire que c’est aussi à cause de nos prénoms. Non mais dans quel monde vit on franchement !! Je me le demande !! Enfin bon. En même temps on survit, c’est pas comme si faire parti des gens populaires était notre but dans la vie !! C’est plutôt le contraire, plus on en est loin mieux on se porte. Maman a des amies dont les enfants font partis de ces gens, elle pense que me faire des amis populaires changeront la vision que j’ai du collège et des gens de mon âge… Moi je dis que ma vision des gens de mon âge est tout à fait réaliste, pour moi la plupart des ados de maintenant sont plus porté sur leurs nombrils que sur le monde qui les entoure mais après cette vision ne plaît pas à tout le monde. Je ne dis pas que tout le monde est comme ca loin de là mais une bonne partie. Quand je lui ai dit ca la première fois elle m’a envoyé direct chez le psy… Elle pensait que cette histoire avec mon père m’avait traumatisée. Non mais franchement. Quand le docteur Martin lui a appris que tout allais bien chez moi que je n’étais pas  traumatisée mais juste une perception du monde assez juste elle a été très étonnée et c’est à ce moment qu’elle m’a offert ce journal. C’était il y a trois ans. Au début je trouvais ca débile puis je m’y suis mise d’abord dans un cahier parce que, je l’avoue, je l’avais perdu puis quand je l’ai retrouvé il deux semaines j’ai décidé de le remplir.

Tiens je viens de me rendre compte que je n’avis pas décris ma chambre je vais le faire tout de suite !

Trois des murs sont blancs et le quatrième bleu tout comme les plaintes et le tour des fenêtres et de la porte. J’ai un lit avec une moustiquaire (bleue bien entendu) collé contre le mur des fenêtres qui est face à la porte. Mon armoire et mon bureau son sur le plus grands mur. C’est les seuls meubles que j’ai avec deux fauteuils poire et une petite table et ca me suffit. Sur les murs j’ai mis des posters.

Et voilà c’était la description de ma chambre !!!  

 

 


Chapitre 2

 

 En me relisant je me suis rendue compte qu’il y avait une personne que je n’avais pas présentée. C’est notre voisin du dessous, Thibauld, il est très gentil mais le problème c’est que je craque un peu sur lui, bah oui j’ai beau être je n’en reste pas moins une fille avec des sentiments ! Je disais donc que le problème c’est que pour lui je suis juste une bonne copine et pas plus. Ca me déprime un peu… Agathe et Zelda disent que vu que c’est à sens unique ca ne durera pas mais moi je n’en suis pas si sûre ! Alors j’attends et je ne laisse rien paraître car il ne faut pas que ca soit néfaste pour moi, ma vie et ma bonne humeur. Après tout cela ne sera qu’un échec de plus !! De toute façon il est en vacances en Corse jusqu’à la fin du mois alors je n’y pense pas. C’est une bonne technique que j’ai lu dans un magasine de Zelda. Ce soir on va tous dormir chez elle Agathe, Matéo, Prune et moi pour se faire une soirée débilité à la télé.  Ce soir c’est Secret Story le prime ! On regarde ca juste pour se moquer des gens qui sont assez débiles pour s’y inscrire. On est un petit peu malades mais nous ca nous éclates ! On se fait ce genre de soirée à peu près une fois par mois, des fois plus pendant les vacances mais c’est toujours hilarant !!

 

Un peu plus tard…

Prune viens de me dire que Matéo nous réserve une surprise pour ce soir, elle trépigne car bien qu’elle sache très bien cuisiner la patience ce n’est pas son truc ! J’avoue que moi aussi ca m’intrigue mais bon je pense que je cache mieux ma curiosité qu’elle car elle passe la tête par la porte de ma chambre tout les quarts d’heures pour me demander si j’ai une idée de ce que la surprise peut bien être. Je lui ai dit d’appeler Agathe ou Matéo directement pour avoir des indices mais Agathe n’est pas au courant elle non plus. Tout ce qu’elle peut nous dire c’est que son frère est enfermé dans sa chambre depuis plus de deux heures. Ce qui n’a fait qu’augmenter la curiosité et l’impatience de Prune. Moi je dis vivement ce soir !!

En début d’après-midi grand-mère doit venir nous voir. Grand-mère c’est la mère de papa. Même si il n’est plus là elle vient quand même nous voir régulièrement. Elle dit que ce n’est pas parce que son fils n’a pas voulu de nous qu’elle ne devait pas jouer son rôle de grand-mère. Elle n’a pas tort…  Pour elle jouer son rôle de grand-mère c’est venir nous voir souvent et nus rapporter des cookies, biscuits et des cadeaux. Même si ce n’est pas notre anniversaire, notre fête ou noël. Ca ne me dérange pas moi vu qu’elle me rapporte en général des livres, du matériel de dessin ou des vêtements… Zelda, Agathe et Matéo l’adore ! Comme c’est étonnant, en même temps pour l’une les siens vivent à l’étranger et pour les autres ils sont morts alors comme elle assez d’amour pour tout le monde elle les aime presque autant que nous. Je dis bien presque parce que ses petites filles seront toujours ses préférées.

Ah maman viens de me dire de m’habiller grand-mère arrive dans cinq minutes. Un jean vert émeraude, un chemisier blanc quelques coup de brosse et un bandeau, vert lui aussi, plus tard et je suis prête. Prune comme à son habitude viens voir si elle aime ma tenue et si moi j’aime la sienne. Cette fois elle a mis une robe rouge toute simple qui lui arrive aux genoux avec une bande de dentelle noire en bas et un serre tête en ruban dans ses cheveux. Elle est très jolie comme ca, ce que je ne manque pas de lui faire remarquer. Elle n’aime pas trop les robes et elle en a très peu. On peut les compter sur les deux mains. Je n’en suis pas tout à fait certaine mais je pense que le fait que l’on voit Matéo ce soir n ‘est pas pour rien dans sa tenue. Je pense qu’elle a un petit faible pour lui mais je ne dis rien car je sais qu’elle n’aime pas que j’insinue des choses sur elle,  ce que je peux parfaitement comprendre. Grand-mère est arrivée je dois y aller…

 

Encore plus tard …

Grand-mère vient de partir. Cette fois elle m’a offert une robe longue a bretelles avec de la dentelle en bas. Elle est blanche avec de fines rayures verticales bleues comme d’habitude. Elle m’a aussi apporté un ensemble de serre-têtes et de bandeaux unis, à  poids ou a  rayures comme la robe. Pour Prune c’était la même chose en rouge. Dans pas longtemps on va partir chercher Agathe et Matéo pour aller chercher des victuailles pour la soirée chez  Zelda. Maman est contente elle va avoir sa soirée pour se reposer après une journée de boulot. La pauvre n’a pas eu beaucoup de vacances cette année.

Matéo viens d’appeler. Agathe va venir à la maison pour qu’avec Prune on aille faire nos courses et il nous rejoindra directement chez Zelda. D’après Agathe, que j’ai aussi eue au téléphone, leur père chez qui ils la plupart du temps vient de passer trois quarts d’heure avec Matéo dans sa chambre en lui interdisant de rentrer. Ca nous intrigue de plus en plus… mais ce qui est bien c’est que quand Matéo nous fait des surprises elles sont la plupart du temps génialissimes !! Quoi que cela dit ca ne nous permet pas de patienter encore plus… J’aurai dû me taire une fois de plus. Fichue manie de toujours dire ce qu’il ne faut pas au mauvais moment !! Ca me perdra.  Je suis trop bavarde ma prof principale me l’a dit l’année dernière pourtant !! Ca m’a causé quelques désagréments pendant toute l’année. Bon je dois dire que Zelda et Agathe n’étaient pas en reste elles non plus mais comme c’est moi la plus bavarde de nous trois les profs se disaient forcément que c’était moi qui les entrainait, ce n’est pas très grave j’ai l’habitude de toute façon et puis j’avoue que c’était souvent moi. Pas tout le temps mais souvent. 

Prune, qui squatte assez souvent dans ma chambre bien que la sienne soit plus grande, se demande comment je fais pour tout noter dans un carnet. J’ai beau lui dire que ca me permet de rester zen elle ne comprend pas. Elle préfère tout raconter à ses peluches ou me le raconter à moi. Elle en conclut donc que nous avons chacune notre façon à nous de raconter sa vie, moi je suis plus secrète et elle est plus ouverte… C’est une de nos grandes différences. Elle a décidé de garder son journal pour plus tard et si dans cinq ans il n’est pas rempli elle s’en servira de livre de dessin ou de recettes de cuisine. Je pense que c’est un choix raisonnable.

Maman vient de rentrer et Agathe ne va pas tarder. Prune et moi on montre nos cadeaux à maman qui les trouve très jolis puis on va mettre nos robes dans la machine à laver. Elle fait elle aussi remarquer à Prune qu’elle est très jolie dans sa petite robe.

Puis on va toute les deux chercher nos affaires pour retrouver Agathe en bas.

Ca y est elle vient de sonner !

 

 

 


Chapitre 3

 

 La soirée d’hier était génial et la surprise de Matéo encore plus !!

Je vais raconter tout ça dans l’ordre. Quand Agathe est arrivée on a filé direct avant que le supermarché ne ferme ses portes ce qui aurait été bien embêtant. On a pris tout ce qu’on aime, des biscuits apéritif au fromage, au bacon, à la cacahuète, du thé glacé, des sodas et des bonbons bien entendu. On était à la caisse quand on s’est rendu compte qu’on avait oublié le popcorn. On avait encore des cookies de grand-mère mais impossible de faire une soirée sans popcorn ! C’est à ce moment que Matéo est arrivé. Prune s’est empressée de lui demander des indices sur la surprise qu’il n’avait pas d’avoir avec lui d’après elle. Bien entendu il n’a rien lâché, le contraire aurait été étrange compte tenu du fait qu’il aime beaucoup les mises en scènes… Il est retourné chercher le popcorn puis on s’est tout les quatre dirigés vers chez Zelda. Quand on est arrivés ses parents étaient déjà près à partir à leur soirée ce qu’ils se sont empressés de faire dès qu’il nous on vu arriver touts contents, en explosant de rire à chaque blague de Matéo le clown de la bande.

Zelda nous a ouvert rayonnante dans sa combinaison orange vif.

<< Vous voilà enfin !! Ca fais dix minutes que je vous attends !!>>

<<Désolé, c’est à cause des filles elles avaient oublié le popcorn !>> fit Matéo.

<< Non mais écoutez le celui là !>> s’insurgea Prune

<< Tu connais la galanterie ?>> ajouta Agathe piquée au vif par la remarque de son frère.

<< C’est bon on se calme !!>> fit Zelda.

Elle avait crié en disant cela ce qui nous fit sursauter et calma aussitôt l’embrouille naissante.

<<Bon maintenant on s’installe ca va commencer. > terminai-je 

Matéo fut chargé de sortir le repas des sacs en gage de punition pour avoir été insolant (c’est Prune qui avait décidé ca et le ‘’puni ‘’ s’exécuta de bonne grâce.) Puis alors que l’on se blottissait tous l’un contre l’autre, notre programme commença. Cette fois ci il était moins marrant que d’habitude mais bon pas grave ca restai débile donc ca allait. En plein milieu de la soirée pendant la pub Matéo nous révéla enfin sa surprise. Je peux vous dire que elle valait le coup d’attendre ! Cette surprise tant attendu c’est en fait un voyage, un voyage tous les cinq avec leurs papa (à Matéo et Agathe) dans leur maison de campagne !! Ce qui fait que dans trois semaine, si tout ce passe bien, on part   

tous à la campagne en Provence ! C’est génial !! Après ca on était tous surexcités et on a eu du mal a se concentrer sur la suite. Mais ce n’est pas tout alors que Zelda, Agathe et moi on passait devant la cuisine on a surpris Prune dans les bras de Matéo. On est restées comme deux ronds de flan devant cette scène mais il a fallut vite décamper pour ne pas être surprises. Quand Prune est sortie, rayonnante, on a essayé de tirer des infos mais avec elle peine perdue… On a alors décidé d’aller se coucher et de continuer l’enquête plus tard.

Ce matin chacun est retourné chez soi en faisant la promesse pour Agathe et moi de se tenir au courant par rapport a nos deux tourtereaux… Pour le moment rien de nouveau car impossible de parler à Prune vu qu’elle est a la danse… Et du côté de Matéo sa sœur à l’impression de parler à un mur, la pauvre…

 

 

Plus tard :

Prune viens de rentrer mais toujours impossible de savoir… J’abandonne J’attendrai qu’elle vienne m’en parler d’elle-même…

Quand maman apprend pour le voyage elle a l’air un peu indécise ce qui nous fais paniquer puis elle fini par nous dire qu’elle verra ce qui veux dire oui, enfin d’habitude, j’espère qu’elle sera d’accord ! Prune dit que notre mère sais que ce voyage nous tiens à cœur et qu’elle ne veut juste pas nous dire oui tout de suite. Si seulement !! Pitié faite que ma sœur dise vrai !

Maman est d’accord mais elle veut d’abord en parler avec le papa de Matéo et Agathe et les parents de Zelda avant que son choix soit définitif. En gros c’est oui. Je me suis empressée de dire aux  filles ce que maman viens de nous apprendre. Prune ne tiens plus en place et je suis obligée de lui proposer de sortir au parc pour qu’elle ne casse pas tout dans ma chambre et dans l’appartement. Maman nous prépare aussitôt un goûter nous mets dehors.

Une fois arrivée ont s’installe et Prune se met à courir comme une folle en faisant des bonds de trois mètres de haut tellement elle est contente. Puis on voit Zelda arriver, elle aussi avec son petit pique-nique et on appelle aussitôt Agathe et Matéo pour qu’ils nous rejoignent. Une fois que tout le monde est là on déballe nos paniers et on mélange tout comme d’habitude. On mange on papote et puis soudain Matéo propose qu’on aille se promener un peu. Prune accepte aussitôt. Agathe, Zelda et moi nous nous jetons un coup d’œil et on refuse aussitôt prétextant une petite fatigue. Bien entendu nous nous empressons de les suivre discrètement pour voir la tournure des événements. Cela ne nous a servi à rien car ils se sont contentés de parler et de se jeter des regards, un peu amoureux les regards mais bon… Puis on se dépêche de revenir pur être près de nos affaires avant eux. Une mission que nous réussissons plutôt bien en coupant à travers la pelouse. Puis ils reviennent comme si de rien était, mais comme il ne s’est rien passé et ben c’est normal… On reste encore un peu puis on commence à remballer nos affaires. On fait un dernier petit tour et puis on rentre chacun chez soi. En se promettant de remettre ca à demain.

Une fois rentrées on décide de faire un peu de ménage et de rangement dans nos chambres… Puis on prépare, enfin Prune prépare à manger et je fais l’aide cuistot comme toujours. Elle nous prépare une bonne salade vosgienne avec des soufflés au fromage et des madeleines pour le dessert. Le repas est un régal comme d’habitude quand Prune cuisine. Puis on reçoit un coup de fil grand-maman la mère de maman qui demande si on veut l’accompagner pour un festival de montgolfières samedi avec des amis à elle. On accepte aussitôt et elle nous propose de venir avec deux ou trois amis pour ne pas se sentir trop seule. Nous sommes folles de joies et on lui promet de la rappeler le lendemain pour lui donner les réponses de nos amis et les nôtres. Maman est d’accord à condition que nos chambres soit parfaitement rangées ce qui est pratique vu que l’on vient de le faire ! Puis on appelle chez nos amis qui demandent aussitôt à leurs parents qui acceptent à la même condition que pour nous.  

Puis c’est le cœur gonflé de joie que nous partons nous coucher.

 

 


Chapitre 4

 

Ce matin j’ai reçu une lettre de Thibauld, il me dit qu’il passe de très bonnes vacances dans le sud et qu’il rentre très bientôt ce qui va lui permettre de fêter son anniversaire avant la rentrée quand tous ses copains seront de retour en ville. Il me dit aussi qu’il aimerait que je vienne moi aussi et que ca lui ferait très plaisir. Mouais… Je ne suis pas sûre d’avoir envie de passer l’après midi parmi c’est copains et leur petites copines sans compter que son meilleur ami sors avec Diane la miss pimbêche du collège qui, bien entendu, me déteste.

Enfin bon. Mis à part ça les autres nous on répondu que leurs parents avaient rendu leur jugement pour le festival. Ils sont tous d’accord et grand maman viens de nous appeler pour savoir combien de personnes viennent pour réserver les places pour le spectacle. Les parents de Zelda viennent aussi de lui dire qu’elle pouvait partir en Provence avec nous, ce qui est trop bien. Et puis dans tout ça on a confirmé notre après midi au parc. Les parents ont tout de suite accepté pour être tranquille et parce qu’ils savent qu’on a du mal a rester plus de deux jours séparés sinon on est exécrables pendant des jours. Ils préfèrent éviter ca.                                                              Aujourd’hui Prune a ressorti un pantalon saumon avec une tunique a manche courtes blanche. Rien d’étrange à cela me direz-vous. Sauf quand on sait que Prune ne mets jamais de blanc car elle a l’impression à chaque d’être en pyjama. J’en ai parlé à Zelda et Agathe qui disent, tout comme moi, que ma petite sœur a été la cible de Cupidon J’espère que quand elle est amoureuse elle ne devient nunuche sinon je ne vais pas pouvoir le supporter. On va bien voir…

Le parton de maman est vraiment mongol je crois : il vient de l’appeler alors que c’est son jour de congé pour lui demander ou sont rangés les trombones et le numéro de téléphone de son assistant car il a perdu  son répertoire. Quel idiot ! Même quand maman est en congé il a besoin d’elle. Elle devrait demander une augmentation. Mais elle dit que c’est normal ca fais parti de son boulot etc, etc… Mon œil oui!! Enfin bon ce ne sont pas mes affaires comme elle  vient de me le faire remarquer. Alors moi dans ces cas là j’écoute et je me tais ce qui n’est pas du goût de Prune.

Mr. Dubois, c’est son nom, viens de lui demander si elle pouvait venir l’aider cet après midi car il ne s’en sort pas très bien. Bien entendu elle a accepté. Ca me révolte, le pire c’est qu’elle travaille même pendant ses jours de congé et elle n’est même pas récompensée! Après elle se plaint qu’elle est fatiguée, comme c’est étonnant!!

Avec Prune on a décidé d’aller s’acheter des sandwichs et de les manger au parc, comme ca pas besoin  ce faire à manger et la vaisselle ! Ensuite on rentrera se reposer un peu et on y retournera à l’heure donnée. Maman a dit qu’elle rentrera tard alors elle nous a proposé d’inviter tout le monde à dormir à la maison ce soir si les parents sont d’accord. Elle est géniale !! Matéo ne peux pas rester dormir parce qu’il est déjà invité par un ami mais Agathe et Zelda peuvent venir. Du coup on va se faire une petite soirée fille. C’est pas plus mal. Avec un peu de chance elle nous apprendra des choses par rapport à elle est Matéo. Si seulement. Prune n’arrête pas de râler et de me dire de poser mon journal et d’arrêter d’écrire. Je lui ai répliqué qu’elle n’avait qu’à commencer le sien mais c’est peine perdue elle ne le fera pas, je le sais. Elle est un peu énervée depuis que je lui ai dit que Matéo ne sera pas là ce soir. Mes doutes se confirment.

Une fois rentrées, Prune et moi on décide de que ce soir on dormira toutes dans sa chambre, qui est la plus grande, et on installe tout. On sort deux matelas du grenier et le mien de mon lit. Elle enlève le siens aussi pour être au même niveau que nous. Elle a retrouvé sa bonne humeur ce qui est vraiment cool car elle d’un naturel joyeux mais quand elle fait la tête elle peut rester des heures dans cet état malgré tout. On sort les draps les oreillers les couvertures et tout le nécessaire pour une pyjama party.

Mais l’heure file et déjà c’est le moment de partir au parc. C’est alors qu’on se rend compte qu’on a rien préparé comme goûter et que les placards sont vides. Alors on appelle vite Zelda pour lui demander si ca la dérange de prendre un peu plus de choses. Bien entendu ca ne la dérange pas, elle est vraiment super comme amie. Avec toutes ces histoire son est en retard et, quand on arrive ils nous attendent depuis un quart d’heure.

Matéo s’excuse de ne pas pouvoir venir ce soir mais il promet de venir demain matin avec le petit déjeuner. Tout le monde approuve cette décision bien entendu. Puis on commence à parler de la Provence et de ce qu’on fera la semaine prochaine. Zelda ne sera pas là car elle va chez ses grands-parents pour toute la semaine mais Agathe, Matéo, Prune et moi on reste ici ce qui fait qu’on va devoir trouver de quoi s’occuper pendant cette semaine. Puis comme on a fini de goûter on remballe et on décide de prendre un billet pour faire une petite balade sur le lac avec des touristes étrangers qui veulent découvrir la ville. Ils sont marrants à prendre des photos à tout bout de champ et à s’extasier sur le paysage et pendant une partie de la promenade on se moque d’eux.

Puis on rentre, les filles d’un côté, le garçon de l’autre. Sur le chemin on passe chercher à manger pour ne pas souffrir de la disette. Et c’est les bras chargés qu’on arrive devant la maison et qu’on trouve quelqu’un devant la porte de l’appartement d’en face. C’est un homme d’environ trente-cinq-quarante ans en costume, un bouquet à la main. Zelda est la première à lui demander pourquoi il reste sur le palier. Il lui répond qu’il est venu rendre visite à une vieille connaissance mais que cette amie n’est pas encore arrivée. C’est Prune qui lui répond que notre voisine et en vacance et qu’elle ne rentre que dans deux semaines. Il change alors de tête et repars, bien embêté car il n’est pas du coin et qu’il n’a nulle part où aller. On lui indique alors un hôtel plutôt pas mal trois rues plus loin et il nous remercie et nous assure de sa reconnaissance éternelle. Puis on s’engouffre dans l’appartement avant qu’il ne change d’avis et nous demande de l’héberger On s’enferme à double tour pour chaque serrures, il y en a deux, et on fonce dans la chambre de Prune.

Plus tard dans la soirée alors que Prune est aux toilettes j’explique aux filles que je trouve cet homme louche et qu’il me rappelle quelqu’un. Zelda est intriguée et me demande si je pense que c’est mon père. Agathe est prise de cours et je leur avoue que je croie bien que oui. Je leur fais jurer de ne rien dire à personne et surtout pas à Prune. Puis cette dernière revient et la conversation s’arrête là.

Cette soirée se passe très bien, vers minuit maman est de retour et comme elle nous trouve debout elle nous ordonne aussitôt de nous coucher car elle sait bien que nous allons encore papoter dans le noir. Nous essayons de grappiller quelques minutes de plus mais elle ne nous laisse pas le choix et nous allons nous coucher en continuant de parler et de pouffer de rire discrètement.

 

 


Chapitre 5

 

Quand nous nous réveillons maman est déjà partie depuis longtemps. A peine levée nous commençons à préparer la table pour le petit déjeuner et nous sommes en train de nous habiller quand Matéo arrive, deux sacs pleins de croissants, pains au chocolat ou aux raisins et d’autre viennoiseries que nous adorons.

<< Te voilà enfin !!>> Nous nous exclamons.

<<On a cru mourir de faim !!>> J’ajoute malicieuse.

<< Mais oui bien sûr !! Je parie que vous venez de vous réveiller !!>> termine Matéo amusé.

Nous faisons un petit déjeuner de rois, et de reines accessoirement, puis on se rappelle que grand-maman nous emmène au festival aujourd’hui. A partir de ce moment c’est la panique totale. Personne, pas même Matéo monsieur

 je- me-souviens-toujours-des-rende- vous, ne se pose ne serais ce qu’une minute pour souffler car rien n’est près. Nous sommes censés rapporter le pique nique, il n’est pas fait, la chambre dans laquelle nous avons dormi est en gros bazar et les placards sont toujours aussi vide qu’hier, mis à part les restes de ce matin et d’hier soir. Nous envoyons Zelda et Matéo chercher de quoi se nourrir pendant que Agathe et Prune range la chambre tandis que je fais la vaisselle et commence à préparer le pique nique.

Une heure plus tard les courses et la vaisselle sont faites, le pique nique prêts, la chambre rangée et nous sommes tous prêts à partir. Il ne manque plus que grand-maman qui a vingt minutes de retard. Pour faire passer le temps nous regardons la télé mais personne n’arrive à cacher son inquiétude.

 

 Plus tard :

Cela fait quarante minutes que grand-maman devrait être là. Plus personne ne cache son stress et on commence à se demander quoi faire quand maman nous appelle et nous apprend que grand-papa a fait un infarctus et que grand-maman ne peut pas nous accompagner au festival et que du coup on doit se débrouiller et changer nos plans pour cet après midi, ce qui ne nous arrange pas vraiment mais bon…Quand j’annonce la nouvelle la pression retombe d’un coup. Tout le monde est déçu mais on ne le montre pas.

On décide de rester ici et d’improviser une boum karaoké. Tout se passe bien et on s’éclate quand soudain on entend frapper à la porte. Intriguée Zelda, qui est la plus proche de la porte va ouvrir et reviens cinq minutes plus tard l’air coupable et elle nous annonce que la voisine du dessous se plaint du bruit horrible et des chanteurs pourris. On explose tous de rire à l’évocation de nos géniaux talents de chanteurs. Puis Zelda propose qu’on aille chez elle car tous ses voisins sont en vacance. On accepte aussitôt et elle appelle ses parents pour les prévenir que la chorale de chanteurs aux voix de crécelles débarque dans pas très longtemps. Ses parents sont très amusés par notre nouveau nom de groupe et lui disent qu’ils nous laisserons tranquilles car ils ont rendez vous chez le médecin. Zelda répond que ca nous va après nous avoir tout répété. Bien entendu on prévient le papa d’Agathe et Matéo que nous allons chez Zelda car on a eu un contre temps pour le festival. Il ordonne qu’ils soient rentés pour dix-neuf heures pas plus tard sinon ils seront privés de sorties la semaine prochaine. Ils promettent d’être à l’heure et on prend nos affaires pour aller chez Zelda. Une fois en bas on recroise le gars d’hier soir. Il essaye de nous parler mais on lui répond qu’on est très pressé, qu’on n’a pas le temps et que la voisine n’est pas encore rentrée. Puis on se sauve en courant. Dans le bus qu’on prend pour se rendre chez Zelda, Matéo nous interroge sur cet homme et est très étonné quand nous lui racontons l’histoire complète. Mais comme nous arrivons il n’a pas le temps de poser d’autres questions.

Nous nous amusons toute la fin de l’après midi et quand les parents de Zelda arrivent l’air un peu étrange nous nous dépêchons de prendre nos affaires et nous les laissons entre eux en souhaitant une bonne semaine chez ses grands-parents à Zelda qui à l’air aussi intriguée que nous par la tête de ses parents. Quand nous sommes dehors on fait toutes sortes d’hypothèses plus farfelues les unes que les autres. Aucune ne nous paraît plausible et c’est encore plus curieux que quand nous sommes partis que nous rentrons chez nous en convenant de s’appeler plus tard pour décider du programme de lundi.

Mais la journée est loin d’être finie pour Prune et moi car quand nous rentrons nous trouvons maman changée et prête à sortir un bouquet à la main. Quand elle nous voit arriver nous n’avons pas le temps de lui poser de questions car déjà elle nous ordonne d’aller nous changer. Nous obtempérons intriguées. Quand nous somment enfin prêtes elle nous entraîne hors de l’appartement et nous sautons dans la voiture. Alors que nous roulons, un peu trop vite à mon goût, maman nous annonce que nous allons à l’hôpital rendre visite à grand-papa et voir comment il va. Nous sommes étonnées car ils n’habitent pas dans la même ville que nous quand maman nous explique qu’il a eu son infarctus alors qu’ils venaient nous chercher pour le festival. Nous sommes sous le choc. Ainsi grand-papa a eu un accident au volant. Il s’en est tiré heureusement. Enfin c’est ce que l’on nous a dit. Nous nous regardons effarées et je comprends que Prune viens de se dire la même chose que moi. Déjà je vois les larmes perler dans ses yeux. Je la prends dans mes bras pour la réconforter mais j’ai moi aussi du mal à me retenir de pleurer. Et c’est dans les bras l’une de l’autre que nous arrivons à l’hôpital central. Nous sortons de la voiture pour aller demander à l’accueil dans quelle chambre se trouve notre grand-père tandis que maman pars garer la voiture. L’infirmière nous indique une chambre et nous échangeons un regard soulagé. Au moins il est encore en vie c’est déjà ca. Mais nous n’en sommes pas rassurées pour autant et quand maman arrive nous nous précipitons vers la chambre qui nous a été indiquée.

 

 Beaucoup plus tard :

Nous venons de rentrer à la maison. Grand-papa et grand-maman vont bien mais il doit rester toute la semaine à l’hôpital car les médecins ont encore des tests à faire sur son cœur, le responsable de son accident. Heureusement il n’a rien de cassé et de grave. Nous sommes soulagées et triste en même temps. Soulagée car il est encore en vie et qu’il n’a rien de grave. Et triste car je pense que l’on ne nous a pas tout dis sur son état de santé. Les gens nous trouvent encore trop jeunes pour comprendre sûrement. Enfin…

Au moins je peux aller me coucher le cœur léger. Prune viens de passer la tête par la porte pour me remercier de l’avoir réconforté dans la voiture. C’est normal que je fasse ca c’est ma petite sœur et je n’aime pas la voir triste. Bon je vais me coucher et dormir, je suis éreintée.

 

 

 

 


Chapitre 6

 

 

Cela va faire presque une semaine que je n’ai pas écris pour la simple et bonne raison que nous n’avons rien fait de spécial. Lundi Agathe et Matéo sont partis chez leur mère car elle le leur a demandé. C’est un peu étrange car ils vivent chez leur père pour pouvoir rester dans la même ville que nous et leur collège et amis extérieurs. Leur mère habite dans une ville à deux heures et demie d’ici. Du coup cette semaine nous n’avons rien fait de spécial.

Une après midi alors qu’on se promenait au parc avec Prune n a croisé Diane et ses copines. Diane c’est la fille la plus populaire du collège, qui bien entendu, me déteste. C’est réciproque. Enfin bref, je disais donc que nous étions tranquille toutes les deux installées en plein milieu d’une pelouse à papoter, je sais c’est bizarre parce que c’est ma sœur mais nous arrivons à avoir des vraies conversations sur des sujets encore inabordés, mais là je m’égare. Donc on papotait et nous la voyons surgir avec toute sa bande de pimbêches, nous étions enchantées et nous priions pour qu’elles ne nous remarquent pas et ne nous approchent pas mais vu que si nos prières étaient entendues ca ne serai pas drôle elles viennent s’installer juste à côté de nous et commencent à nous embêter et à nous balancer des vannes du genre : << Et Zoé tu as jamais pensé à faire de la chirurgie esthétique, ca te donnerais peut être une meilleure tête !!>> Ou bien << Et toi Prune pourquoi tu ne change pas de prénom ? Tu sais c’est pas parce que c’est ta mère qui me l’a donné que tu dois le garder, c’est parfaitement humain de ne pas l’aimer ou d’en avoir honte !!>>  Nous l’avons ignoré comme d’habitude et quand nous en avons eu vraiment marre on est rentrées tranquillement à la maison. Avant que nous partions Diane n’a pas pu s’empêcher de me dire que ca serai mieux que pour l’anniversaire de Thibauld je ne vienne pas ou du moins que je fasse un effort vestimentaire. Je suis sûre qu’elle me dit ca par jalousie. C’est vrai quoi moi j’ai des vrais amis et je peux le faire confiance en toute circonstance pas comme ses copines qui sont prêtes à tout pour être populaires et compagnie…

Quand on est arrivées en bas de l’immeuble on a croisé Thibauld de retour de vacances. Il m’a demandé si j’avais bien reçu sa carte et si je pourrais venir pour sa fête qui aura lieu dans deux semaines. Je lui ai répondu que je ne serais pas là, ce qui est vrai car c’est pendant cette période qu’on sera en Provence avec toute la bande. Il était déçu mais il comprenait bien que mes vacances avec mes meilleurs amis comptaient plus que la fête d’un simple ami et voisin. Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir y aller mais il a raison, mes vacances sont plus importantes. Prune a cru pendant une demi-minute que j’allais annuler mes vacances pour  aller à cette fête. Je me rends compte qu’elle ne me connait pas aussi bien qu’elle le prétend. Quand j’ai répondu par la négative à Thibauld elle s’est empressée de s’excuser pour avoir douté de moi. Je lui pardonne bien volontiers car je sais qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions. 

Et maintenant on attend. Zelda rentre demain et Agathe et Matéo doivent venir cet après midi car ils sont rentrés hier soir. Maman a décidé de prendre sa journée et elle la passe dans une source thermale. Elle veut se détendre et oublier le stress du boulot. Pendant une journée faute de vacances prolongées. Prune et moi nous n’arrêtons pas de lui dire de se reposer et de prendre plus de vacances mais elle nous répond invariablement que son patron a besoin d’elle quasiment en permanence. Cette année il a décidé d’augmenter ses horaires. Du coup à la rentrée elle partira plus tôt le matin et elle rentrera vers dix neuf heures au lieu de seize. Elle va finir par se ruiner la santé. Tout les soirs elle rentre encore plus fatiguée que la veille et touts les soirs c’est le même manège. L’autre soir quand elle est rentrée on à aperçu le gars qui veut voir la voisine dans son dos. Je ne sais pas si il nous a vu mais en tout cas il courait après maman en l’appelant. Les doutes que j’avais a son égares se confirmaient, il y a une chance que ce soit notre père. Je n’ai rien dit à Prune mais par contre j’ai essayé de tirer les vers du nez de maman mais elle reste muette comme une tombe. Ce qui est encore plus étrange et ce qui confirme encore plus mes doutes. J’espère que je ne croiserai plus jamais cet homme et surtout pas seule. Car c‘est évident qu’il a compris et il pourrait tenter toutes sortes de choses plus horribles les unes que les autres pour passer du temps avec nous. Je n’en ai pas envie et je ne pense pas que Prune le veuille et surtout soit prête. Pour ma part je ne le considère pas vraiment comme mon père étant donné que la dernière fois que je l’ai vu j’avais trois ans à peine et que c’est maman qui m’a élevée seule.

Agathe et Matéo sont là je vais y aller.

 

Chapitre 7

 

Quand Matéo et Agathe sont arrivés hier après midi nous avons tout de suite vu qu’il se passait quelque chose. Et, vu la tête qu’ils avaient c’est quelque chose d’assez grave. Nous avons la confirmation de ce que nous pensions peu de temps après. Nous étions installés dans ma chambre Agathe et moi par terre et Prune et Matéo dans mon lit. Prune s’était presque collée a Matéo et il ne faisait rien pour l’en empêcher. Agathe et moi étions  toute attendries par cette scène et c’est limite si nous les prenions en photo. Nous avons du refréner nos ardeurs et se contenter de les observer discrètement.

C’est là que Matéo nous a expliqué. Enfin il a essayé de nous expliquer pour être précise. Ses explications étaient de plus en plus brouillonnes et incompréhensibles, puis il a fondu en larme devant nous. Nous nous sommes empressées de le consoler puis une fois ses larmes séchées Agathe a pris le relais. Je vais tout noter.

Leur mère les a fait venir chez elle pour pouvoir mieux leur expliquer la situation d’après elle. Elle trouve que c’est mieux que parler par téléphone. Elle a aussi dit que ses enfants comptait plus que tout pour elle et que, si ce qu’elle voulait le dire ne leur plaisait pas, alors elle ne continuerait pas ce projet pourtant si cher pour elle. Elle va se marier avec son nouveau fiancé dans quelques mois et, bien entendu, elle veut que ses enfants soit là. Mais ce n’est malheureusement pas tout. Elle va aussi devoir déménager. A l’autre bout du pays. Et elle veut que ses enfants viennent avec elle et John, son petit ami. Elle sait que c’est difficile, que ses enfants ont leurs amis et leurs habitudes mais du changement leur ferai du bien. Et puis nous pourrions venir pour les vacances, s’appeler, communiquer via internet ect… Bien sûr qu’on peut le faire mais ca n’est pas pareil.

Pendant la semaine ils n’ont pratiquement pas vu leur mère. Elle était trop occupée a travailler ou sortir avec John. Un soir ils sont allés au restaurant tous ensemble. Agathe et Matéo sont d’accord pour dire que leur futur beau père est vraiment insupportable et a tout fait pour se débarrasser d’eux. Matéo est persuadé qu’il serait près à les envoyer en pension et comme leur mère est toujours d’accord avec son fiancé elle le laissera sûrement faire.  Du coup ils ont encore moins envie de partir avec eux. Je les comprends les pauvres… Je n’aimerais pas que maman se remarie. Enfin pour cela il faudrait déjà qu’elle travaille moins. Donc pour le moment je n’ai aucun souci a me faire de ce côté.

Au bout d’un moment Prune a entraîné Matéo dans sa chambre pour lui montrer quelque chose. J’ai profité de cette occasion pour parler a Agathe de cet homme que nous avions croisé et sur lequel j’avais de gros doutes et surtout du fait que mes doutes avaient été confirmés l’autre soir. Je lui aussi fais part de ma peur de le croiser seule et de ce qu’il pourrait faire. Elle m’a écouté attentivement et m’a rassurée sur mes peurs et m’a dit que de toute façon je suis  très rarement seule. Elle a raison sur ce point.

Ce que nous n’avions pas vu c’est qu’entre temps Matéo et Prune étaient revenus dans la chambre. Ils avaient tout entendu. Prune m’a regardé les yeux écarquillés par la stupeur et l’incompréhension. A ce moment précis j’ai su que quelque chose qui la terrifiai venait de lui être, involontairement, révélé. Puis sans que personne ne s’y attende elle a fondu en larme et s’est précipitée dans sa chambre Matéo derrière elle. Nous avons entendu la porte claquer, se rouvrir et se fermer à nouveau, plus doucement cette fois ci. J’étais horrifiée par ce qui venait de se passer et, sans que je m’en rende compte les larmes avaient commencé à couler le long de mes joues. Agathe m’a prise dans ses bras et a tenté de me consoler. Mais cela ne servait à rien car à ce moment j’avais peur que quelque chose se soit brisé entre ma sœur et moi et ca me bouleversait plus que tout. Puis voyant que rien ne se passait Agathe s’est levée et est sortie  de ma chambre. Je me suis à mon tour levée et je l’ai suivie. Elle est rentré dans la chambre de Prune et m’a encouragé à la suivre ce que j’ai fait bien que je n’en avais pas vraiment envie…

Quand nous sommes rentré nous avons trouvé Prune, les joues encore humides, dans les bras de Matéo celui  qui, nous en étions à présent sûres,  était passé du stade de meilleur ami à celui de petit ami depuis quelques temps déjà. Lorsque qu’elle m’a aperçu elle n’a rien fait d’autre que de se détourner, ce qui m’a encore plus mal au cœur. Je me suis avancée prudemment, ne sachant que faire et, une fois a sa hauteur j’ai pu lire dans ses yeux la souffrance et la colère qu’elle ressentait au plus profond d’elle-même. Matéo s’est écarté, me laissant ainsi le champ libre. Je n’ai rien pu faire d’autre que prendre ma sœur dans mes bras. A mon grand étonnement elle s’est laissé faire. Nous étions ainsi quand Matéo et Agathe se sont esquivés en nous faisant un signe de la main. Agathe m’a glissé à l’oreille de ne pas s’en faire pour elle et de me préoccuper de ma sœur plutôt que d’elle.

Quand ils sont partis nous sommes restées encore un certain temps enlacée puis Prune m’a demandé de lui expliquer. Je lui ai alors tout raconté de mes doutes à leur confirmation l’autre soir. Elle m’a écouté sans rien dire ne faisant que renifler de temps à autre. Une fois mon histoire finie les larmes sont reparties de plus belle, mais je savais quoi faire. Je l’ai serrée contre moi en lui caressant les cheveux comme maman faisait quand j’étais petite. Au bout de quelques instants elle s’est calmée et m’a demandé pourquoi je ne lui avais rien dit. Je lui ai répondu que je voulais la protéger, que j’avais peur qu’elle ne soit pas prête. Elle m’a aussitôt pardonné et nous avons retrouvé notre complicité. Quand nous sommes sorties Agathe et Matéo nous attendait dans le salon. Prune est retournée dans les bras de ce dernier pendant que je jetais un regard interrogateur à Agathe. Coup d’œil auquel elle répondit d’un hochement de tête. C’était donc vrai. Les deux plus jeunes sont bel et bien ensemble. Je leur souhaite beaucoup de bonheur ensemble mais j’espère cependant qu’ils n’oublieront pas leurs ainées et que leur relation n’empiétera pas sur la bande… Je leur fait confiance. Maintenant il ne reste plus qu’a attendre que Zelda  rentre et nous raconte sa semaine et nous explique la tête de ses parents la semaine dernière.

Quand Matéo et Agathe sont partis nous avons décidé Prune et moi de préparer à diner pour le retour de maman. Nous nous sommes mises au travail dans la joie et la bonne humeur et quand maman est rentrée une demi-heure plus tard elle a été surprise de trouver sur la table son plats et son dessert préféré. Elle était très contente et avait l’air détendu. Nous avons mangé en nous racontant nos journées en omettant volontairement le passage de la crise de larme. Prune a annoncé publiquement que Matéo et elle sont ensemble ce qui a étonné maman. C’est vrai que ces derniers temps elle n’est jamais là quand nos amis viennent alors elle n’a pas pu voir tout ce que les filles et moi avons vu. A la fin du repas Prune et moi sommes allées dans sa chambre et nous avons décidé que nous ferions tout pour que maman soit aussi détendue que ce soir. Puis comme maman voulait se reposer nous sommes allées nous coucher.

 

 


Chapitre 8

 

Hier Zelda est rentrée à la maison. Comme prévu nous sommes allés la chercher à la gare. Elle était plus sublime que jamais toute bronzée et les cheveux plus blonds que jamais. Nous formions un singulier tableau car  à peine notre amie sortie du train on s’est tous rué sur elle et elle s’est jetée dans nos bras tout en criant de joie. Les passagers on du nous prendre pour des fous furieux mais peu nous importait car enfin nous étions réunis et plus heureux que jamais.

Nous sommes sorti de la gare et nous avons pris le bus jusqu’à chez elle pour reposer ses bagages. Une fois débarrassée de ses affaires nous lui avons bandé les yeux et nous l’avons conduit dans un endroit tenu secret pour fêter son retour parmi nous. Pour cette fête nous avions choisi une péniche perdue au milieu d’un grand lac pas très loin de chez elle. Une fois arrivés nous lui avons enlevé son bandeau et elle a découvert avec surprise le lieu ou elle se trouvait. C’était une fête en tout petit comité (il n’y avait que nous) et nous avions réservé la table la mieux isolée du restaurant, ainsi nous avons pu papoter tranquillement sans risquer d’être espionné par des gens peu recommandables. Nous étions toujours en train de nous réjouir quand Matéo (faisant toujours dans la finesse) a posé THE question, celle que nous nous posions tous. Zelda ne s’est pas énervée et nous a répondu quelque chose qui nous a carrément scotchés. Elle était super contente et fière de l’effet qu’elle venait de produire. Il faut que je le note tellement c’est incroyable.

Si les parents de Zelda étaient aussi étranges l’autre fois et bien ‘est parce que…

Ils vont avoir un deuxième enfant ! Zelda va être grande sœur !! Pour une surprise ca c’était une surprise. Une bonne surprise certes mais qui ne nous laisse pas indifférents. Notre Zelda, grande sœur… Il va falloir qu’on s’y fasse…

Après cette nouvelle annoncée nous sommes sortis du restaurant et nous avons retrouvé la terre ferme. Puis nous sommes partis chez Matéo et Agathe pour la suite du programme. Suite qui consistait en une magnifique soirée avec tout ce qu’il faut : musique, biscuits, bonbons, gâteaux,  jeux ect… Nous avons passé une soirée inoubliable. On a dansé chanté joué a tout et n’importe quoi. A un moment on a essayé de maquiller Matéo mais il s’est sauvé…

On lui a couru après pendant vingt minutes et à la fin on l’a attrapé et on lui a fait des couettes. C’était marrant. Ensuite on a fait une partie de cache cache et c’est Prune qui a gagné. Puis les parents de Zelda on appelé pour dire que c’était l’heure que Zelda rentre chez elle. Nous les avons félicité pour leur grande nouvelle et Zelda est parti en nous demandant de l’appeler le lendemain .Nous lui avons promis puis elle est partie. C’est alors que tout a dérapé...

C’est Agathe qui l’a vu en premier et nous a poussé à l’intérieur mais c’était trop tard il nous avait déjà vu et s’est précipité pour nous rattraper mais heureusement nous étions déjà enfermés à l’intérieur de l’appartement. Il a appelé et il a même essayé d’enfoncer la porte mais elle est blindée il n’a rien pu faire. Nous étions paniqués quand Matéo a eu l’idée d’appeler maman pour la prévenir.

Que ferions nous sans lui je me le demande parfois... C’est moi qui m’en suis chargée car Prune n’était pas en état de parler. Quand elle m’a entendu elle a tout de suite vu que ca n’allait pas. Je n’ai rien eu le temps de dire que déjà elle me disais de ne pas bouger j’arrive. J’ai tout transmis et les visages se sont détendus immédiatement. Nous nous sommes cantonnés dans la cuisine et nous n’en avons pas bougé. Nous avons commencé a trouver le temps long et maman n’était pas encore arrivée.

A un moment nous avons entendu des éclats de voix et on a compris que maman s’énervait. On ne l’avais jamais entendu crier comme ca. Elle parlait tellement vite que nous ne comprenions rien de ce qu’elle disais. Mais on a bien compris qu’elle pétait un plomb.

Quand elle est rentrée dans l’appartement elle nous a rassuré et à proposé a Agathe et Matéo de rester dormir à la maison. Ils ont accepté et ils ont appelé leur père pour lui demander si ils pouvaient. Il a dit oui. Pendant ce temps Prune et moi on a préparé a manger quand la sonnette a retenti. Nous avons tous pali. Sauf maman. Elle a répondu et a ouvert la porte. Nous attendions sur le palier quand Zelda est apparue. Maman l’avait appelé !!

Nous avons mangé, ris et quand nous avons raconté a Zelda ce qu’il venait de se produire elle était aussi stressée que nous et nous avons du la secouer pour qu’elle retrouve sa bonne humeur. Maman quand a elle à passé la soirée sur l’ordi et au téléphone quand nous l’avons interrogé elle ne nous a répondu que :

<<Rien qui puisse vous intéresser les filles.>>

Nous l’avons entendu murmurer quelque chose ensuite mais je ne suis p       as sûre d’avoir bien compris. Je crois qu’elle a dit pas pour le moment en tout cas...

Ca m’intrigue mais je suis sûre d’une chose c’est que c’est a cause de ce qu’il s’est passé tout à l’heure. Les autres sont du même avis.

 

 

 


Chapitre 9

 

A présent je sais ce que maman a fait hier soir. Je n’ai pas pu m’empêcher de regarder l’historique d’hier soir. Maman a passé la soirée a consulter et comparer des tonnes d’appartements. Et je sais que ce n’est pas pour son patron ou une amie. Ca non. Je suis sûre que nous allons déménager. Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas si je doit le dire a Prune ou pas. J’ai peur que si jamais je ne lui dit pas elle le prenn

e mal et si je lui dit elle ne le supporte pas... Je vais réfléchir a tout ca tranquillement.

 

Plus tard :

C’est définitif on déménage. Maman nous l’a annoncé tout à l’heure. Nous allons visiter des appartements cet après midi et demain matin. Elle en a retenu trois ou quatre qui lui plaisent et nous devons choisir lequel nous plait le plus. Génial... J’espère seulement que nous serons près du collège et des autres. Faites que ca puisse se faire. Prune a les mêmes espérances que moi. Normal en même temps. Nous allons pas tarder a partir. Je n’en ai pas spécialement envie mais je sais qu’on a pas le choix. Il ne faut pas que ce qu’il s’est passé hier se reproduise. Surtout pas. Alors je vais le faire pour que rien ne nous arrive a Prune et moi.

 

Encore plus tard :

Nous avons visité deux appartements. Un des deux est trois rues plus loin au dernier étages d’un immeuble sans ascenseur ce qui n’est pas top... Il est assez grand, il y a assez se chambres pour qu’on en ai une chacune mais elles ne sont pas très grandes ce qui n’est pas un bon point... Le deuxième est plus loin dans un autre quartier mais a quelque rues du collège. Il est au premier étage avec ascenseur mais il n’y  a que deux chambres. Elles sont grandes mais quand même. Il ya un grand salon une cuisine américaine et une grande salle de bain avec une baignoire ce qui est très important. Je ne sais pas le quel je préfère... Je vais attendre demain pour voir les derniers. Il nous en reste un ou deux a visiter et ensuite on devra choisir.

 

Je n’ai pas envie de déménager. Prune non plus et ca n’a pas l’air d’enchanter maman... Je sais que c’est mieux pour nous toutes mais même en me disant ca je n’arrive pas a me dire que ca va être génial et qu’on va pouvoir refaire nos chambres comme on veut, peut être qu’on sera plus proches du collège et des trois autres et si ca se trouve on va avoir un appartement et des chambres plus grandes que maintenant. Je sais tout ca et maman nous l’a déjà dit mais ca ne change rien. Je vis dans cet appartements depuis que je suis toute petite, il m’a vu grandir, a vu Prune grandir et ca va être vraiment dur de s’en séparer. Alors oui ca va nous faire du bien un peu de nouveauté, je ne dis pas le contraire,  mais la nouveauté ca n’a pas forcément que du bon.

 Grand mère est d’accord avec moi. Du moins sur certains points... Elle est au courant de tout ce qu’il s’est passé. Maman lui a dit mais elle avais déjà compris que quelque chose venait de se passer quand elle venu manger a midi. Le repas s’est éternisé et on lui a proposé de venir visiter les deux appartements avec nous pour voir si nos préférés lui plaisait. Tout comme Prune et moi elle n’a pas trop aimé le deuxième appartement et elle est d’accord avec maman pour dire que le premier n’est pas très pratique vu qu’il n’y a pas d’ascenseur... En gros pour le moment on en retient aucun des deux. J’espère  qu’on aura plus de chance demain... Ce coup ci c’est Zelda qui nous accompagne et après elle reste dormir car ses parents sont invités et ne veulent pas trop la laisser toute seule à cause de ce qui se passe en ce moment. Ils ont peur que cet homme, comme j’ai décidé de l’appeler pour ne pas souiller les pages en marquant son nom, vienne pour lui poser des questions et lui fasse du mal. Je les comprends. Matéo et Agathe ne peuvent pas venir car ils sont chez leur mère... C’est dans les trois jours qui viennent  qu’ils vont devoir lui expliquer qu’ils ne veulent pas partir vivre avec elle. Je leur souhaite d’avoir le courage de lui dire et de supporter sa réaction. Je les plaint car leur mère a toujours été très extravagante et a parfois des réactions exagérées...

Si ils ont de la chance elle ne les reniera pas et les aimera encore, mais j’en doute vu comme ce projet de famille unie lui tient à cœur...

Enfin... 

Si seulement je pouvais les joindre. Malheureusement là ou ils sont ils ne captent rien donc impossible de leur parler et de leur dire ce qu’il se passe. Ils sont partis ce matin vers onze heures quand leur mère les a appelés pour leur dire qu’elle venait les chercher dans une heure chez eux. Et pour elle une heure équivaut a quarante minutes maximum alors ils se sont dépêchés de rentrer chez leur père pour préparer quelques affaires.

Elle leur a aussi dit qu’elle avait une surprise pour eux alors ils sont partis intrigués et un peu inquiets de leur surprise... Avec elle il faut s’attendre a tout.

En cherchant sur l’ordinateur une image de super-héros tout à l’heure, je voulais essayer d’en dessiner un mais ca n’a pas donné ce que je voulais, j’ai trouvé ca alors je l’ai imprimé et collé ici pour le fun.  

 

 

 


Chapitre 10

 

Ca y est je veux bien déménager. Et Prune aussi d’ailleurs.

Je m’explique.

Ce matin on a visité les deux derniers appartements et on a eu un coup de foudre. C’est un appartement au deuxième étage avec ascenseur ce qui est vital. Il est grand, il a trois chambres plus grandes que les nôtres, une cuisine américaine avec un grand salon, une belle salle de bain et un bureau. Il est assez grand et le top du top... Il est dans le même immeuble que celui de Zelda !!! Je suis trop contente !!  Avec Prune on a déjà choisi nos chambres et maman a décidé de se servir du bureau comme d’une chambre d’ami. Ca sera plus pratique  d’après elle. Bref on déménage dans cet appartement et pas un autre. Maman, signe demain ou après demain et on déménage dans trois semaines maximum.

Je n’aurai jamais cru que je dirai ca mais maintenant j’ai super hâte de déménager.

Du coup ca sert rien que je parle de l’autre appartement. De toute façon il ne fait pas le poids. En plus il est petit et n’a que deux chambres et une cuisine séparée du salon... Donc pas du tout ce qu’il nous faut... Mamie veut le visiter donc on y retourne demain en ramenant Zelda.

En plus dans une semaine c’est la Provence alors ca va être encore mieux ! Thibauld est vraiment désolé un qu’on déménage, et deux que je ne puisse toujours pas venir a sa fête mais a moins qu’il ne déplace d’une semaine ca ne pourra pas du tout le faire. Je lui ai dit et il a répondu qu’il allait voir pour remédier a ce petit problème. Je serai trop contente qu’il le décale pour que je puisse venir mais je ne me fais pas trop d’illusions... En plus il y aura tous ses copains et copines supra populaires alors moi je vais faire un peu tache dans le décor si j’y vais. Mais bon vu que de toute façon je serais en vacance quand il le fera je n’ai pas besoin de me faire du soucis par rapport a ca.

J’ai vraiment super hâte. Deux semaines en Provence avec mes meilleures amies, Matéo et ma sœur.Ca va être extra. Enfin j’espère en tout cas.

Maman a, enfin, donné son accord et on commencera a préparer nos bagages dans pas trop longtemps parce que ca approche à grand pas. En plus on part en train et pas en voiture ce qui sera moins long. Quoique environ neuf ou dix heures de route, même en train et avec ses compagnons de toujours, c’est quand même long… Mais c’est la moindre des choses. Enfin bon je vais me calmer un peu.

 

Plus tard :

J’ai réussi à avoir Agathe au téléphone. Elle est super  contente qu’on déménage en dessous de chez Zelda et a aussi hâte que moi d’être en Provence. Elle m’a aussi fais part de quelque chose que je suis chargée de faire découvrir aux deux autres. Son cousin et sa cousine seront là en même temps que nous. Ils sont jumeaux et ils ont notre âge à Zelda, elle et moi. A ce qu’il paraît, Luk est super sympa mais Esther sa sœur un peu moins. Elle est pourrie gâtée et un poil pimbêche sur les bords a ce que j’ai compris mais elle n’a pas un mauvais fond. Je suis assez contente de rencontrer Luk mais sa sœur un peu moins… Logique en même temps. Prune et Zelda sont du même avis que moi. Ca ne m’étonne pas vraiment.

Bon je vais arrêter d’écrire parce que Zelda vient de revenir de chez elle. Elle était partie chercher ses affaires

 

 

Chapitre 11

 

Ca y est maman a signé pour le nouvel appartement. Nous sommes, oui bon elle est, officiellement propriétaire(s) de cet appartement si fantastiquement fabuleux ! c’est extra giga supra génialissime ! On va pas tarder à aller faire le ménage et après on commenceras a mettre notre vie dans des cartons pour la ressortir quelque rues plus loin dans moins d’une semaine. Je suis super contente. En plus ma nouvelle chambre est plus grande que celle que j’ai actuellement donc ca va être mieux parce que j’aurai moins l’impression de vivre dans un œuf… Ma chambre de maintenant est très bien, je ne dis pas le contraire, mais le problème c’est que j’ai beaucoup de meubles donc il y a des fois où ma chambre me fais penser a un œuf… Maman et Prune m’ont dit milles fois de me débarrasser de certains meubles mais tous  ceux que j’ai me sont vital alors je me suis habituée a vivre serrée. La nouvelle  chambre de Prune fais la même taille que celle que je vais avoir et, en plus, elles communiquent toutes les deux entre elles au moyens d’une porte un peu secrète parce qu’elle a un drôle de mécanisme et elle ne se voit presque pas. Pour l’ouvrir il faut appuyer a un endroit bien précis du battant donc ce n’est pas super facile mais on va prendre le coup…  Je me demande comment ca se fait qu’il y a se genre de porte. Et de quand date cet appartement. Si ca se trouve il y a aussi ca genre de porte et de passage chez Zelda. On va surement projeter une expédition pour chercher des passages identiques chez elle. Je sens qu’on va bien s’amuser et qu’on va faire des découvertes phénoménales... Demain on va toutes (maman, Zelda, Prune, mamie et moi) commencer le ménage. Après tout plus on est de fous plus on rit ! Et le ménage ira plus vite. Maman voudrai que le ménage soit fini dans deux jours maxi alors de l’aide ne sera pas de trop. Elle veut qu’ont ai déménagé avant que Prune et moi on parte. Comme ca elle pourra s’habituer à l’appartement sans nous avoir dans les pattes. Ca m’étonnerait vu qu’elle va bosser toute la semaine. Encore la faute à son mongol de patron. Sauf si elle arrive à prendre une ou deux semaines de vacances pour le déménagement. Mais ca m’étonnerais qu'elle en demande... Si elle le faisait son patron lui dirait oui tout de suite mais au bout d’une demi- heure il l’appellera pour lui demander de l’aider parce qu’il sera débordé et qu’il ne comprendra pas comment marche tel ou tel objet. Il est  vraiment lourd à force. Enfin maman ne voudra pas prendre des vacances, je la connais.

Avec Prune on vient de décider d’un commun accord d’envoyer un mail à Mr Dubois pour lui expliquer que nous déménageons et que maman aura besoin de temps et de repos après. Avec un petit peu de chance il lui donnera ses deux semaines. Il faudra le faire sur un ordi ailleurs qu’à la maison pour que maman ne tombe pas dessus. On ira dans un cyber café ou chez Zelda je pense...

 

Plus tard...

Je n’aurai cru que faire le ménage pouvait être aussi amusant. Et aussi fatiguant je dois l’avouer.

Quand on est toutes allées à l’appart on avait un tonne de produits et ustensiles de nettoyage. Une fois arrivées on a fait des équipes et on a commencé le boulot. La première équipe était vraiment super rapide et habile. Normal c’était maman et mamie... Zelda, Prune et moi on a fais nos deux chambres et le cagibi a côté de la cuisine. Pas énorme quand on sait que maman et mamie ont fait le grand salon, la cuisine et la dernière chambre. Il ne nous reste plus qu’à faire le bureau, la salle de bain et les toilettes. Maman et mamie y retourne demain pour terminer pendant que Prune, Zelda et moi on commencera les cartons avec les objets les moins vitaux comme par exemple tout nos bibelots, les cadres, les figurines et posters dans nos chambres... Et j’en passe.

Après notre session ménage on a ramené Zelda chez elle, en quinze secondes chrono, et on a fini les deux ou trois bricoles que maman nous a demandé. Maintenant on est de retour à la maison et maman prépare à manger. Demain on se lève vers neuf heures- neuf heures et demi maxi alors elle nous a dit qu’à vingt et une heures maxi on va au dodo. Demain quand on, apportera les premiers cartons on montera chez Zelda et on enverra le mail au patron de maman. Zelda est au courant et elle est avec nous à cent pour cent. Elle est géniale.

Maman vient de nous appeler pour manger alors...

 

La suite au prochain épisode de :Comment on a déménagé.

Chapitre 12

 

Ca y est on a fini nos de faire les premiers cartons. On en a compté vingt à peu près. Ensuit on les a tous apportés à l’appart et les deux ménagères on commencé à accrocher les rideaux et les cadres. C’est bien parce que les couleurs sont bien alors pas besoin de refaire la peinture. Ensuite on est montée chez Zelda avec Prune et on a fait notre coup machiavélique. Voilà le mail qu’on a envoyé a Mr. Dubois :

 Monsieur Dubois,

Merci d’avance.

Vous êtes peut être au courant que nous déménageons. Sinon vo‪us voilà averti. Notre mère va être débordée aussi nous  vous demandons de bien vouloir lui donner des vacances. Une ou deux semaines feront l’affaire. Le temps que nous nous installions et le temps qu’elle s’habitue à l’appartement ne devrait pas prendre plus longtemps.‬

                                    Prune et Zoé Cert.

P.S : Merci de ne pas avertir notre mère de cet e-mail nous vous en seront reconnaissantes.  

 

Je suis plutôt fière de ce mail. Prune et Zelda aussi. On y a mis notre touche toutes les trois et ca rends super bien. Maintenant reste à attendre de savoir si il accepte ou non.

Maman et mamie viennent de rentrer. Le déballage est fini t elles ont commencé à apporter les meubles là-haut. Avec un peu de chance ce soir on pourra dormir dans nos nouvelles chambres. Bon elles ne seront pas finies mais ca sera déjà ca. J’ai hâte. En plus on part dans quatre jours pour la Provence. J’ai hâte d’y être.

Prune vient de me dire qu’on est toute les deux réquisitionnées comme main d’œuvre pour monter les meubles alors je vais devoir y aller.

 

 

Chapitre 13

 

Ca y est on a déménagé pour de vrai !!

Hier on a terminé les cartons et on a tout apporté dans notre nouveau chez nous. En plus avant-hier on a dormi dans nos nouvelles chambres. Et à partir de ce soir ca sera tous les jours !! On rend l’appartement demain, alors on a de nouveau fait le ménage. Ca coup ci Matéo et Agathe étaient de la partie alors ca a été plus vite. Matéo fait vachement bien le ménage. Mieux que moi en tout cas. Demain on décolle  si je puis dire parce qu’un ca vole pas alors...) pour la Provence. Enfin !!! Nos bagages sont près depuis hier et on bout d’impatience. Ah oui j’allais oublier !! On a vu la première écographie du bébé... Qui s’avère être des bébés.Des jumeaux. Zelda est trop contente ! Elle va pouvoir cajoler deux fois plus qu’elle ne le pensait. Elle espère qu’il y aura deux filles ou deux garçons mais pas un de chaque... Explication : elle a peur que si c’est le cas les bébés ne se ressembleront pas. Pas comme deux gouttes d’eau en tout cas.

C’est vrai que quand on dirait les deux mêmes c’est plus marrant. Surtout pour faire des farces. Et puis ca fais plus jumeaux... Donc bon... La patience est de mise en ce moment.

Agathe et Matéo ont vu l’appartement et l’on adoré. Notre expédition  ‘’porte secrète’’ est prévue pour notre retour de vacance.

Du côté de la fête de Thibauld, il n’a pas pu la décaler assez pour que je puisse y être. Dommage. Mais c’était sur en même temps.

Maman a eu ses deux semaines de vacances. Elle est très contente et reposée. Elle est sereine aussi. Elle n’a plus peur de croiser vous savez qui en bas de l’immeuble et sait que rien ne nous arrivera. Enfin normalement. J’espère !!!!!

Prune aussi est plus sereine. Malheureusement elle n’a pas perdu sa manie de se transformer en pile électrique quand elle est impatiente. Ca sera pour plus tard. Elle est encore plus impatiente que moi. Et elle a pris une grande décision.

(Roulement de tambour...)

 

Elle a décidé que pendant les deux semaines génialissimes qu’on va passer dans le sud elle écrira dans son journal intime. Une grande décision a ses yeux mais je sais que ca va lui faire du bien. Je pense en tout cas.

Et voilà. C’est la dernière page de mon carnet. Je suis bien contente de l’avoir rempli et je pense que je vais en racheter un autre.

 

Fin

 

Valentine Perrin

 

 

 

 

logo.jpg

 

 

 

 

Novembre

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Le blog de 8ama
  • : un blog réalisé par des enfants qui nous donnent leurs avis sur des expositions, réalisent des dessins, des films d'animation, des reportages photos...
  • Contact

Accès rédacteurs

Rédacteurs : link

 

Administrateur : link

Les Parrains de 8ama

Archives Du Blog

8amail

Pour nous contacter : 8ama@free.fr

Recherche 8ama

Pour rechercher de la musique sur internet,

8ama vous donne un lien vers un moteur de

recherche spécial musique : cliquez ici

Rubriques